En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.

Deux nouvelles exploitations agricoles Picarde en toute sécurité électrique

Mis à jour le 15/04/2013

Vous pensez vivre au quotidien un risque vis-à-vis de la ligne électrique qui surplombe votre corps de ferme ? Contactez nous au 03 23 23 68 90. Nous ne manquerons pas de vous préciser les termes de la convention de partenariat et venir constater la situation chez vous.

Le 6 janvier 2014, la convention « de partenariat et d'actions de maîtrise des risques électriques aux abords des exploitations agricoles » prendra fin. Signée par la Chambre d'Agriculture, l'USEDA, la MSA, ERDF et la SICAE, celle-ci a pour objectif de mettre en sécurité des corps de ferme vis-à-vis d'une ligne électrique (enfouissement, déplacement d'ouvrages, etc.), par un co-financement tripartite : 1/3 à la charge de l'USEDA, 1/3 à la charge d'ERDF ou de la SICAE, 1/3 à la charge de l'exploitant agricole ; la MSA verse une subvention à l'exploitant agricole à hauteur du tiers de la part restante à sa charge.

Vous pensez vivre au quotidien un risque vis-à-vis de la ligne électrique qui surplombe votre corps de ferme ? Contactez nous au 03 23 23 68 90. Nous ne manquerons pas de vous préciser les termes de la convention de partenariat et venir constater la situation chez vous.

Jean-Michel LESCIEUX de Dizy le Gros a supprimé ce risque

La ferme du GAEC du Bois d'Angoutte présentait 2 zones à risques pour la conduite de l'exploitation.
-    D'un coté, un poteau en sortie de bâtiment au pied du pont bascule où circulaient tous les engins nécessaires à l'exploitation (camions de chargement pour les oignons, pommes de terres, etc. mais aussi les bennes, les télescopiques, le pulvérisateur, la moissonneuse batteuse, etc.
-    De l'autre, l'entrée de la ferme où circulaient tous les engins légers nécessaires à l'exploitation.

Suite à la publication d'un article dans l'Agriculteur de l'Aisne en juillet 2011, Monsieur Lescieux prend contact avec le Pôle Aménagement Rural à la Chambre d'Agriculture.  Ce partenariat est une opportunité pour sécuriser le corps de ferme, à un coût beaucoup moins élevé. En effet, la convention de partenariat permet de diviser largement la facture des travaux ; l'USEDA et ERDF ont pris en charge un tiers des travaux et la MSA est intervenu sur la part restante à la charge de l'agriculteur.

Les travaux se sont déroulés en décembre 2012, soit 1 an après la 1ère prise de contact. « Les travaux étaient terminés en 2 mois » explique M. Lescieux.
Les travaux ont permis de retrouver une certaine sérénité, en particulier à la sortie du bâtiment. « Nous avons supprimé ce risque mais nous avons bien conscience que nous devons restez vigilants pour tous les dangers présents dans la ferme ».

Visualiser les travaux (avant et après)

Jean-Luc et Yves LAURENT de Bertaucourt Epourdon envisagent de nouveau le futur de la ferme

Le GAEC a pris contact avec la Chambre d'Agriculture dès février 2012.

 « Toute la vie de l'exploitation se passait sous la ligne électrique » : la paille, les bêtes, le déchargement d'aliment plusieurs fois par semaine, etc. La ligne électrique et les poteaux encerclaient complètement la ferme.
Après participation de chacun des partenaires (USEDA, ERDF et MSA) et récupération de la TVA, le montant de la facture payé par l'exploitant est devenu abordable. Cela a permis la sécurisation du corps de ferme dans les meilleures conditions. Les travaux se sont déroulés en un mois courant février/mars 2013, les intempéries n'ont malheureusement par aidé les entreprises. « Vous avez vu … il n'y a plus rien ! ».

Visualiser les travaux  (avant et après)